L'entraînement croisé

L’entrainement croisé

En quoi l’entraînement « croisé » est-il bénéfique ?

L’entraînement croisé consiste à ajouter dans son programme d’entraînement des pratiques sportives complémentaires afin d’en tirer un bénéfice dans son sport principal.

Avant toute chose il est important de préciser que la meilleure manière pour progresser dans un sport est de pratiquer ce dernier. Si vous voulez progresser en course à pied par exemple, vous devez courir, cela va de soi. Notre corps s’adapte de façon spécifique à l’effort que l’on est en train de faire.

Ceci étant dit, d’autres sports que la course à pied permettent une adaptation cardio-respiratoire. Le vélo en est un bon exemple car votre cœur, vos poumons, votre système cardio-vasculaire, vont se développer de la même manière que vous soyez en train de courir ou en train de faire du vélo.

Quand il s’agit de faire de l’endurance de base, d’augmenter son volume d’entraînement, le vélo est un très bon allié à la course à pied par exemple. En effet c’est un sport « porté » beaucoup plus doux et beaucoup moins traumatisant que la course à pied pour les articulations, notamment celles du genou. On va donc pouvoir limiter les risques de blessures.

Attention, dans une optique de progression, il faudra AJOUTER du volume d’entraînement « croisé » à l’entraînement de notre sport de prédilection et non pas le remplacer, au risque de ne pas constater de progrès dans votre discipline de base.

Le multi-activités va vous permettre de solliciter votre corps autrement, de casser votre routine, d’engager vos articulations sous différents angles, vos muscles sous différentes formes de contraction avec d’autres vitesses d’activation.

Merci à notre coach Mathieu pour ces conseils !

L'entraînement croisé
Partager
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter